25 septembre 2012

journée blanche

Hier... sans prévenir, le jour m'a clouée. Pas un geste. Prostrée, tendue dans le sommeil. Rien. Alors je me dis: il y avait longtemps. Vrai - Faux. Je n'avance pas. Je bloque sur la même marche. Il faut quitter ce boulot ou cesser de le fuir. Il faut être ou partir. Mais là, entre deux portes, c'est insupportable. Pars Frouche. Lâche l'affaire. Tu ne sortiras jamais de cette impasse. Recule, recule encore... Voila tu y es, sortie du tunnel. De toutes les façons, il n'y a pas de sortie. Recule, fais marche arrière, sors de ce... [Lire la suite]
Posté par frouche à 20:05:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 septembre 2012

libération anticipée

Plongée dans mon absence... Il y a en face de moi ce travail à faire depuis bientôt 30 jours.  Je fais et je refais le même texte. Le soir, je promets de conclure. Le lendemain, les mains retroussées, je démarre en trombe. Brutalement, je m'arrête, au milieu d'une phrase. Je n'y suis plus. Un journal, et puis deux. Des mots avalés: faits divers, profils, tout y passe. Je lis comme on finit une tablette de chocolat, comme on mâche à grands bruits. J'évite le seul endroit ou l'on m'attend à juste titre. Merde Frouche, sors de... [Lire la suite]
Posté par frouche à 19:58:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2012

CENSURE

Ne me lis pas, s'il te plait. Tu connais sûrement le nom du lieu. Frouchetouloume, le mot vient de ma mère. Tiens, depuis que sa mort s'éloigne, je ne sais plus si bien dire Maman. Ne me lis pas en prenant les mots pour argent comptant. Je les jette sur la page pour ne pas les oublier, pour les poser ailleurs. Ne me lis pas. Ton regard, ta présence présumée verrouille la spontanéité. Je n'ose plus autant livrer le tréfonds. Changer de lieu, d'adresse, partir sans laisser de lien. Je n'en ai pas encore l'audace. Peur de... [Lire la suite]
Posté par frouche à 11:53:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2012

BARRETTES

Je suis noircie d'addictions, comme des grands coups de crayons. En quelques minutes, un paquet de chewing gum me transforme en ruminant pachidermique. Je mâche, je mâche, jusqu'à l'explosion aprés des mois passés loin de la gomme. Il suffit d'une ou deux barrettes pour me faire plonger dans le passé. Tout est addictions, habitudes, tout est irrépressible. 
Posté par frouche à 11:37:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2012

il y a tant de choses à faire

Parfois, je me déteste. Tiens, ce matin par exemple. Hier aussi. Je ne m'aime plus. Le travail menotté, le temps évanoui, le travail inachevé, la fatigue immense... et les pièces de monnaie qui fondent comme neige au Soleil. Ne pas se préoccuper de soi, c'est abandonner les autres. Oublier l'avenir, c'est amputé  ses lendemains en lui livrant la responsablité de mes irresponsabilités.  Il faut cracher cette haine de moi. L'expulser, l'exhorter à s'exposer au grand jour pour qu'enfin on en finisse avec cette part de moi qui... [Lire la suite]
Posté par frouche à 11:31:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2012

LA MER MONTE

Après une longue absence, l'angoisse pointe son nez. Timidement. Tant mieux. Son retour dit aussi que les médicaments n'ont pas réponse à tout. Ils ne sont pas seuls responsable de la joie de vivre l'instant T retrouvée depuis quelques mois déjà. Si tant est que je connaissais cette joie là avant. Je suis normale, soumise au stress comme tous ces gens normaux qui courrent les pages de l'annuaire. Un stress bien réel, en chair et en os. Une angoisse qui a traversé vaillamment les couches de brume, l'épaisseur et la douceur de la ouate.... [Lire la suite]
Posté par frouche à 14:01:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]